alex-f1
Profile

 

...

    La Scuderia fait vraiment des erreurs ridicules ... Pour moi Vettel ne sera pas champion cette année ! (08/10/2017 at 9:20 PM)

  • 113052 visits
  • 1886 articles
  • 14607 hearts
  • 15083 comments

Saison 2017Venez aussi réagir sur Facebook 09/10/2017



> Japon :




Note sur 10 pour cette course ?

Tags : Grand Prix - 2017 - Japon

1958 - L'unique Grand Prix du Maroc comptant au championnat du mondeVenez aussi réagir sur Facebook 05/09/2017



 
 La série des GP inconnue continue, avec cette fois le GP du Maroc ! Situé dans les faubourgs de Casablanca, ce circuit empruntait les boulevards de la ville, et était assez rapide. Il n'y avait aucune mesure de sécurité de prise, pour ce Grand Prix, et la mort de Lewis Evans ne poussa pas la Formule 1 à y revenir. Il n'y eut qu'une seule course comptant pour le championnat du monde ( Néanmoins, un Grand Prix en 1957, fut organisé, mais hors championnat ). Cette course fut remportée par Stirling Moss qui loupa de 1 point le titre de champion du monde et Vanwall la première écurie championne du monde des constructeurs de l'histoire ! 
 
J'ai réussi à retrouver des détails sur cet accident que vous proposes de découvrir : 
 
L'accident grave qui eut lieu à Casablanca entre Olivier Gendebien, Tommy Bridger et François Picard blessa gravement ce dernier. Mais heureusement, il pu poursuivre sa carrière. Il eut par contre plus de chance que Stuart Lewis-Evans qui, dans sa folle remontée, quitta la route et fit plusieurs tonneaux avant que sa voiture ne prenne feu. Avant d'être rapatrié, Bernard Cahier lui rendit visite dans l'infirmerie du paddock, et il témoigne :

"Je suis allé voir Lewis-Evans qu'on avait installé sous une tente, et il m'a dit : "Oh! Bernard, je ne veux pas mourir". Il ne se rendait pas compte mais il était complètement brûlé ! Il était conscient, sous sédatif évidemment. Mon beau-frère, qui avait la meilleure clinique de Casablanca, est venu tout de suite. Quand il a vu l'état de Stuart, il m'a dit : "Fait tout de suite venir Tony Vandervell" (le patron de l'écurie Vanwall). Vandervell s'est à moitié évanoui quand il a vu Stuart. Mon beau-frère lui a conseillé de le rapatrier à Londres dans son avion. En Angleterre, du fait de la guerre, il y avait beaucoup de brûlés dans l'aviation et il pensait qu'ils pourraient peut-être faire quelque chose là-bas. Mais il m'a confié qu'à son avis, il serait mort dans une semaine. On lui a fait des greffes, ça avait l'air d'aller mieux, mais exactement une semaine plus tard, il était mort." (Interview tirée de la revue "Automobile historique")
 
1958 - L'unique Grand Prix du Maroc comptant au championnat du mondeVenez aussi réagir sur Facebook
1958 - L'unique Grand Prix du Maroc comptant au championnat du mondeVenez aussi réagir sur Facebook
1958 - L'unique Grand Prix du Maroc comptant au championnat du mondeVenez aussi réagir sur Facebook

 
Le grand prix du Maroc n'a pas était juste une course automobile, mais aussi un rassemblement d'artistes, notamment des peintres.
Les peintures faites lors d'un grand prix étaient très en vogue. C'était un procédé très vendeur comme souvenir d'une course, car à l'époque il n'y avait pas de magazines hebdomadaires ou quotidiens...

1958 - L'unique Grand Prix du Maroc comptant au championnat du mondeVenez aussi réagir sur Facebook


Le témoignage de Stirling Moss sur l'accident :
 
1. Vous souvenez vous de cette course ? Quel est votre premier sentiment sur cette course ?
Oui, je m'en souviens : je devais gagner, avoir le meilleur tour et Mike Hawthorn devait terminer en dessous de la deuxième place.
A la fin il n'était deuxième qu'avec un tour de retard, Phil Hill derrière. Et si mes souvenirs sont corrects, ce dernier l'avait laissé passer.
 
2. Est ce que ce circuit était différent par rapport aux autres tracés Européens et Américains ? Etait-il sécurisé ?
On ne peut pas comparer les circuits des années 50 avec ceux d'aujourd'hui. C'étaient soit des circuits urbains, soit des routes publiques, ils gardaient tout leur charme. Ce tracé était dangereux... nous aimions tous le danger. C'était excitant ! Vous pouvez imaginer comme la vie était différente quand on acceptait le danger dans le sport automobile ! Et si vous n'aimiez pas ça, vous changiez de sport ! 
 
3. Bien sûr, la pression était au maximum, quelles étaient les difficultés pour vous et pour votre équipe ?
A cette époque, j'accordais toute mon attention pour le titre, peut-être trop... je n'avais pas eu assez de respect pour les autres pilotes. J'étais pour moi le seul au monde. C'était ça mon problème.
 
4. Pensiez-vous que la stratégie de l'équipe Vanwall était la bonne ?
Oui, car nous avions gagné la course et Ferrari n'avait pas pu nous arrêter.
 
 

Tags : Maroc - 1958 - Stirling Moss - Stuart Lewis-Evans - Scuderia Ferrari - Vidéo - Dossier

Résumés des GP 28/05/2017

 
> Grand Prix de Malaisie : 




> Grand Prix de Singapour :

 


> Grand Prix de Belgique :
 





> Grand Prix de Hongrie :

Click here





Tags : Grand Prix - 2017 - Hongrie - Belgique - Vidéo - Jean-Louis Moncet - F1i TV - Singapour - Malaisie

1959 - Un Grand Prix à Berlin Ouest Venez aussi réagir sur Facebook 05/09/2017

1959 - Un Grand Prix à Berlin Ouest Venez aussi réagir sur Facebook
 
Après une plus ample réflexion sur l'avenir du blog, je ne l'abandonne pas mais il va étre rediriger vers des articles plus rétro (avec des exceptions). Je pense même arrêter de faire les résultats des GP car cette saison est trop décevante pour moi, la F1 perd de plus en plus de son ADN ... L'année 2017 aura été particulière sur le blog qui fonctionne peu.

Situé dans les faubourgs Ouest de Berlin, ce circuit fut inauguré le 25 septembre 1921 et prit fin en 1999. Les lettres A.V.U.S signifiant Automobil Verkehr und Übung Strass ( les commerçants de l'automobile et les usagers de la route ). Son tracé est très simpliste, car il reprend les deux voies parallèles d'une autoroute, reliées par une boucle d'un côté, et de l'autre, un banking en briques relevé à 45° ! Il est donc extrêmement rapide et très peu intéressant, niveau pilotage... Mais c'était un circuit conçu pour les courses de vitesse et de records, qui mesurait 20km de long à la base ! Il ne reçut que le Grand Prix d'Allemagne, en 1959. Cette course s'inscrit dans l'histoire de la guerre froide puisque ce circuit, situé, donc, à Berlin, permit a de nombreux spectateurs Est-Allemands (et donc en zone communiste), d'assister a une course de F1 (le mur de Berlin n'était pas encore construit à l'époque). Si le circuit ne présentait aucun véritable intérêt, il est donc certain qu'il avait un véritable interêt politique à cette époque...
-
-
Durant cette unique course, il y eu un impressionnant accident de
Hans Hermann qui survécu miraculeusement.
-
 
Technique : C'était une époque bien dangereuse pour les pilotes, ils n'y avait pas de direction assisté, pas de ceinture, un casque ridiculement fin, des freins à tambours qui pouvaient se bloquer facilement, bref une sécurité quasiment inexistante.
 
Résultat : Le vainqueur fut Brook Tony (toujours vivant) qui domina pendant tout le week-end au volant de sa Ferrari avec une moyenne de 240 KM/H dans son meilleur tour, une belle performance pour l'époque. 
1959 - Un Grand Prix à Berlin Ouest Venez aussi réagir sur Facebook
1959 - Un Grand Prix à Berlin Ouest Venez aussi réagir sur Facebook
1959 - Un Grand Prix à Berlin Ouest Venez aussi réagir sur Facebook

Tags : Allemagne - 1959 - Dossier - Vidéo - Hans Hermann - 1921 - 1999

Photos Venez aussi réagir sur Facebook 11/08/2017

Photos Venez aussi réagir sur Facebook

> Mclaren 2017 : avec le logo historique de l'écurie britannique. 
 
 
Photos Venez aussi réagir sur Facebook

>Red-Bull 2017


Photos Venez aussi réagir sur Facebook

>Giancarlo Fisichella Jordan 2003, une période de déclin pour l'écurie...
 
Photos Venez aussi réagir sur Facebook

>Saison 2006 avec des vrais F1 avec des V10 ...
 
Photos Venez aussi réagir sur Facebook

>Alexandro Zanardi, Williams 1998 Spa, lors de test.
 
Photos Venez aussi réagir sur Facebook

>Londres 2017 avec Paul Stoddart (avec la minardi biplace) + (j'ai plus son nom) + Jenson Button.
 
Photos Venez aussi réagir sur Facebook

>Niki Lauda & James Hunt en 1976.


Photos Venez aussi réagir sur Facebook

>Jenson Button 1999 au volant de la Mclaren. 

Tags : Mclaren - 2017 - Red-Bull - Jordan - Giancarlo Fisichella - 2003 - 2006 - Fernando Alonso - Michael Schumacher - Kimi Raikkonen - Renault - Scuderia Ferrari - Alexandro Zanardi - Williams - Belgique - 1998 - Paul Stoddart - Jenson Button - 1976 - Royaume-Uni - Niki Lauda - James Hunt - Jeson Button - 1999